Ligament croisé antérieur 5 ans après

Mer. 27 Avr. 2016 à 15h07
Voilà maintenant cinq ans que je me suis fait opéré du genou pour une jolie ligamentoplastie. Je dis jolie mais je ne l'ai pas vue de l’intérieur.
Comme le chirurgien qui m'a opéré avait de la classe, j'imagine qu'il a fait une ligamentoplastie (reconstruction du ligament) qui a de l'allure. Peut-être même l'a-t-il signée ?

Comment va le genou après 5 ans ?
Être mou nous rend-il plus dur ?
Se pose-t-on toujours des questions ?
Faut-il se poser des questions ?
Peut-on se tenter un deuxième genou ?
Faut-il remettre en question ses interrogations ?
Est-ce que pour le sport c'est sport après cing ans ?
Cinq ans c'est un quinquennat, oui, je sais, vous savez ! Ce que je veux dire c'est que cela pourrait aussi être un mandat de président, président des mous du genou par exemple.

Imaginez un peu, je serai donc le président et je dirigerai plein de ministres, des ministres avec les ménisques en sinistre.
Et pourquoi pas ? Le président de la république dirige bien des bras cassés, et puis parfois il les dirige un peu dans le mur, alors pourquoi je ne dirigerai pas des mous du genou ? Même pas besoin de les faire avancer à coups de béquilles, ils sont déjà équipés.
Et pour les plus durs, même pas besoin de leur briser les genoux, c'est déjà fait.

Revenons à nos questions,

Comment va le genou après 5 ans ?
Et bien ça va docteur ! Ah non ? Tu n'es pas docteur ?
J'y pense un peu moins chaque jour, même s'il ne se fait pas oublier et que l'on aurait préféré comme avant que l’élastique ne lâche comme un lâche.

Être mou nous rend-il plus dur ?
Disons que le genou est probablement moins sensible, mais le cœur, lui l'est plus. On perd d'un coté pour gagner de l'autre.

Se pose-t-on toujours des questions ?
A priori OUI ! Demande à cette page, elle peut en témoigner. Mais les questions changent, et parfois même elles sont aussi distendues qu'a pu l'être le ligament lors de cet accident dément.

Faut-il se poser des questions ?
Dois-je répondre à cette interrogation ?

Peut-on se tenter un deuxième genou ?
Le mieux, je pense, est de ne pas se poser la question.
Même si se rompre un ligament croisé antérieur est assez inutile aussi bien sur le plan professionnel que personnel, il ne faut pas vivre avec la crainte de l'accident car ce n'est pas plaisant et cela n’évite pas la mésaventure.
Par contre, un mou du genou averti en vaut deux, donc il faut être plus vigilant et prudent pour éviter le retour à la case départ.

Faut-il remettre en question ses interrogations ?
Puis-je avoir un délai de réponse pour étendre ma réflexion ?

Est-ce que pour le sport c'est sport après cing ans ?
Surtout il y a du sport, sans que cela soit sporadique.
Dans mon cas, le genou ne plie pas entièrement, et cela fait mal quand on force dessus.
En lui demandant gentiment c'est un peu plus facile. En le brutalisant je plie avant lui.
Mais on ne peut pas toujours se plier en quatre pour monsieur, alors on fait avec, cela fait partie des inconvénients, les avantages quant à eux... les bénéfices sont... les bienfaits.... heu... là je me replie, je ne vois pas !


La question bonus qui s'articule avec les précédentes :

Peut-on pratiquer tous les sports après l’opération ?
Et comment veux-tu que je le sache ? Je ne pratique pas tous les sport !! Bon calmons-
nous...
Oui, à priori il est possible de pratiquer tous les sports. Avec toutefois une petite gêne pour les sports qui nécessitent de fléchir beaucoup le genou comme les sports qui se pratiquent au sol (lutte, judo, JJB, grappling, gymnastique ...), la pétanque, le curling ...
Pour les ischio-jambiers (technique DIDT), cela se passe mieux. Je rappelle aux retardataires, car on s'en rend compte quand ils nous manquent (les ischio, pas les retardataires), que les ischio-jambiers sont utiles pour plier la jambe, ce sont eux qui permettent de ramener le talon vers le fessier.
Donc, plus on a de grosses fesses, plus la course est courte et plus c'est facile, mais si on n'a "pas de cul" et que l'on a été doté d'un petit fessier, il est plus dur d'atteindre les fesses avec le talon. Rassurez-vous, peu d'entre nous ont besoin de pratiquer cet exercice régulièrement. Mais plier la jambe avec la force des ischio-jambiers est utile pour beaucoup de sports comme tous les sports où il faut courir ou se déplacer sur place (athlétisme, sports d'équipe, sports de combat...).


Saison 5
Nous voilà donc à la fin de ce quinquennat, fin de la saison 5 avec un début de saison 6 tout aussi passionnant et un suspense tellement bien gardé pour la suite que même moi je n'ai aucun indice sur le scénario.

Sur le même thème: sport, ischio-jambiers
Partagez cette page avec vos amis !


11 réactions pour "Ligament croisé antérieur 5 ans après"

Corinne 27/04/2016 à 18h47
J'adore toujours autant ton blog.
Je suis à 6 mois post-op et c'est toi qui m'a donné envie d'en faire autant (pas de me péter le genou) ... un blog qui raconte mon aventure.
C'est le fun de voir le futur à travers tes yeux. Merci

Moi, j'ai eu la chance (ou malchance) de voir le genou de l'intérieur, enfin de l'extérieur avec les yeux de superman (rayon X). C'est assez spécial.
L'image est sur mon blog en date du 26 Avril 2016.

Bonne 6ième année.

Mon prochain article devrait référencer ton blog et d'autres qui m'ont inspiré, motivé, permis de continuer en me rappelant que je n'était pas seule.

Merci :-)
Chris 03/05/2016 à 17h28
Cher Operation LCA,

Tout comme toi j'ai été opéré du genou et ton blog m'avait fourni à l'époque post opératoire une source de divertissement. Lire tes péripéties relativisait mes inquiétudes sur cette période de convalescence.

8 mois post op, et à la lecture de ce poste, je porte désormais un regard plus critique sur ton blog. Tout au long de tes postes, t’exprimes ta volonté de tourner la page, « d’oublier » ton genou. A savoir de ne plus avoir un automatisme dans la tête qui dresse le drapeau « attention genou fragile » lors de tes activités sportives et dans ta vie de tous les jours.

Tu écris « Se pose-t-on toujours des questions ?
A priori OUI ! Demande à cette page, elle peut en témoigner. »
Je crois que cela résume un peu le fond du problème. Ce blogue ne serait-il pas devenu avec le temps un piège mental et émotionnel ? Chaque fois que tu y reviens, n’agirait-il pas comme un rappel a ton corps comme quoi « ha oui, j’ai un genou en convalescence » ?

Ne te méprends pas sur ce que j’insinue. Nous sommes tous submergé par des émotions et des pensées par ce « traumatisme » (opératoire + récupération). Mais le moins on s’y identifie émotionnellement et psychiquement, le mieux le corps arrive à récupérer et à passer à « autres chose ».

Salutations
Opération LCA 03/05/2016 à 20h42
Chris,
Je ne pense pas avoir émis la "volonté d'oublier ce genou", ce qui de toute façon est impossible car j'ai quotidiennement des craquements qui me rappellent pourquoi ils sont là.
Par contre, dans la pratique du sport il est totalement oublié, et ce depuis la première séance de reprise. Et je fais les mêmes choses qu'avant avec mon genou, voire pire.
Je n'ai jamais eu le sentiment qu'il soit plus fragile.
La convalescence de mon genou s'est terminée avant la reprise du sport. Ce "blogue" explique juste "mon cas", un genou qui a les séquelles d'une opération sans que cela soit gênant pour les activités quotidiennes.
Le corps a bien récupéré, mais comme je l'ai écrit dans les quelques mots précédents, quand tu as des craquements en faisant une extension du genou par exemple, tu es bien obligé d'y penser sans que cela ne remette en cause l'opération, le fonctionnement du genou ou la fiabilité de ce dernier.
Dans mon cas, ce ne sont que les conséquences de l'opération qui m'ont marquées et non la rupture du ligament.
Ninon 08/06/2016 à 21h28
Merci, ô Président des mous du genou pour ce beau quinquennat !!!
Contente d'avoir de tes (bonnes) nouvelles :-)
Cela a fait 2 ans en février dernier que j'ai rejoint ton ministère suite à une mauvaise chute en ski !!!! Et 2 ans, il y a 2 jours, que je me suis faite opérer...
Je te remercie une nouvelle fois pour ton blog : à l'époque post-accident où je me posais mille et une questions, ton blog m'a redonné le sourire par ta façon de raconter chaque étape, m'a aidée à prendre la décision de me faire opérer, m'a soutenue moralement grâce aux gens super sympas du forum... Et surtout m'a donné l'impression d'être enfin "comprise" !!! (je me suis rendue compte qu'un non-mou du genou ne comprenait pas toujours nos craintes, nos doutes et nos douleurs, mais heureusement je suis tombée sur ton blog et sur le forum (merci aussi à Erwan, Fauvette, Greg et les tou(te)s les autres...) ).
Bref sans toi, ton blog et la gentille communauté des mous et rompus du LCA, je serais peut-être encore en train de me morfondre en innombrables questions !!!! En effet, certains autres forums auraient fini par m'achever par leur pessimisme !!!!
Et surtout je ne sais pas si j'aurais eu le cran de remonter sur les skis et donc de regoûter aux joies de la glisse en mars 2016 (même si j'ai eu quelques appréciations je l'avoue 😋)
Alors pour ce bilan tout à fait positif de mon point de vue, je vote pour toi pour ce prochain quinquennat qui s'amorce ;-))))) et te souhaite toute la réussite possible pour vivre avec ton ami "genou" une complicité "renforcée".
Bien cordialement
Ninon
merci merci merci merci merci...
Ninon 08/06/2016 à 21h31
Étourderie : il faut lire appréhensions et non appréciations lol
Et la suite bizarre est un :-p
Mumu 26/06/2016 à 23h11
Opérée le 23 juin je m'accroche à votre parcours pour y puiser du courage. Merci
Laetitia 25/01/2017 à 13h25
Rupture du LCA + ménisque gissuré et fourchette rotulienne abimé je me suis faite operer il ya maintenant 5 mois et je me suis plutot bien remise mais apres une déchirure du quadriceps j'ai maintenant une tendinite de la patte d'oie. Il ya toujours des mouvements que je ne peux pas faire sinon mon genou me rappel kil est la lol. En tt cas, faut pas baisser les bras et merci pour ton blog
Rémi 06/02/2017 à 14h50
Bonjour, je viens de relire ton blog, j'en avais besoin. 5 ans après rupture totale du LCA, rebelote... La plastie a lâché il y a 10 jours re rupture totale. Fin de carrière rugbystique et retour à la case départ...
Opération LCA 06/02/2017 à 14h55
"Re-bienvenue" alors ...
Barbora 27/02/2017 à 18h31
Bonjour, malheureusement je viens d'apprendre que j'ai rupture de LCA. Apparemment un choix s'impose à moi: be or not to be? Se faire opérer ou pas? J'ai de la choix. Soit je fais une réeduc sans opération mais au risque de me déboiter le genou si je fais un faux mouvement. Ou alors opération en espérant récupérer le genou 'd'avant'. Après votre parcours, vous en pensez quoi? Merci d'avance pour votre réponse et bonne continuation :)
Marine 27/02/2017 à 21h51
Bonjour,
Le "genou d'avant" il faut apprendre à en faire le deuil malheureusement. De mon expérience (2 ans post op LCA genou gauche, 4 mois post op LCA +ménisque genou droit) et des témoignages lus ici ce n'est jamais comme avant. Mon genou gauche est solide, stable, j'ai appris à l'accepter et à lui faire confiance mais ce n'est pas pareil qu'avant.

Pour prendre ta décision demande conseil à un ou plusieurs chirurgiens. Tout dépend de ton âge, tes activités sportives et quotidiennes, ta motivation à subir une rééducation longue et qui peut être difficile, etc etc

Quelle que soit ta décision je te conseille de commencer tout de suite la rééducation. Si tu optes pour l'opération c'est capital de muscler ta jambe à fond avant et si tu optes pour la rééducation fonctionnelle tu auras déjà commencé !

Bon courage :)
Ajouter un commentaire
Mon AIMABLE ÉTOURDI CHÉRI,
Cette page n'est pas le forum, pour poser une question à un mou du genou, et obtenir une réponse, va dans le Forum
Prénom (obligatoire)
Commentaire