Après 6 ans et 4 mois une douleur persiste + bilan

Jeu. 31 Août 2017 à 12h20
Et nous voilà arrivés à six ans et un peu plus de quatre mois de l'opération du ligament croisé.
Soit 76 mois que nos destins ce sont croisés, et autant de temps que le croisé a lâché.

Même au mois d’août, une douleur ça ne part pas en vacances, et probablement qu'une douleur ne part pas à la retraite non plus. Si un jour j'y arrive (à la retraite) peut être pourrai-je vous raconter cela.
A savoir, si la douleur est partie en retraite avec moi.

Mais attention, plus on vieillit plus on a de douleurs, c'est le jour où on a plus de douleurs qu'il faut se poser des questions !
lca 6 ans

Depuis quelques semaines une douleur est apparue au genou opéré du côté interne au niveau du ménisque.
Alors moi, pas bête, je me dis que cela provient du ménisque, bah oui, j'ai mal au genou, pas au cerveau !

Mais réellement je ne sais pas si c'est un bout de ménisque qui fait des siennes ou tout simplement de l'arthrose.

Mis à part cette douleur, le reste va bien.


Quelques nouvelles de la flexion : 

Alors autant pour les qualités humaines (et même extra-humaines) je vais être une référence, autant pour la flexion je ne suis pas du tout un modèle car je ne peux plier aucun des genoux à fond, qu'il soit opéré ou pas (je sais, je suis bizarre, et vous ne savez pas tous ;-) !!).

Mais les deux genoux, opéré et non opéré, plient au même degré.
Et ça je ne m'en étais jamais rendu compte avant. J'ai toujours été persuadé ne jamais avoir récupéré complètement la flexion.


Quelques nouvelles de l'extension :

Pour ce qui est de l'extension, je ne l'ai pas récupérée à 100%, je dirais 99%.
Je n'ai jamais cherché à l'obtenir comme le genou sain, j'ai préféré laisser faire la nature tant que je pouvais verrouiller le genou.
Le verrouillage du genou permet de tenir debout, faire du sport, manger des pizzas, nettoyer le gras laissé par les pizzas... donc pas besoin de plus...
Et le chirurgien qui m'a opéré (si j'ai bien compris, car l'anesthésie a peut-être été trop forte) m'a dit que l'on ne recherchait pas particulièrement l’extension car cela forçait sur le ligament.
Et effectivement, quel est l’intérêt d'aller au delà du verrouillage temps qu'il n'y a pas de gêne Eugène ?


Quelques nouvelles des craquements :

J'ai l'impression que les craquements disparaissent, c'est impressionnant.
Peut-être qu'ils se lassent et ont les bras qui leur tombent dans les godasses. Ou alors c'est moi qui y prête moins attention. De toute façon, ils ne méritent pas plus de mon attention.


En attendant je soigne les douleurs avec de l’électrostimulation et une poche de froid, et cela les fait disparaître.
Et vous, où en êtes-vous ?

Sur le même thème: craquements
Partagez cette page !


2 réactions pour "Après 6 ans et 4 mois une douleur persiste + bilan"

Aline 01/09/2017 à 21h25
Merci pour ton témoignage, c'est sympa de voir l'évolution. Pour ma part, j'ai été opérée en septembre 2014 avec une mobilisation en prime en octobre 2014. Je n'ai pas tout récupéré au niveau de la flexion et il me reste une gêne à la marche. Un autre chirurgien m'a dit que la greffe a bien pris, j'ai presque cru qu'il pensait que je m'imaginais la gêne en question... Je pense que je vais redemander des séances de kiné, on verra bien ;-)
Alexandre 05/09/2017 à 14h42
Bonjour,
Aujourd'hui je suis à exactement 9 mois post-op, j'ai repris le football en compétition il y a une semaine. Mais je ne cache pas que la reprise de la préparation physique (en juillet) était quelque peu... douloureuse... Pendant les matchs de préparation j'avais quelques appréhensions mais elles ont vite disparu quand tu réalises que le vérin hydraulique (greffe lca) mis en place par le chirurgien tien le choc! Par contre le lendemain et la journée était toujours un peu difficile. Sans vous parler des douleurs aux chevilles, hanches et autres probablement dues à la reprise de l'activité physique. A ce jour, je réalise des matchs complet toujours sans douleur au genou. Mais l'après match est toujours un peu plus compliqué avec une douleur au niveau du ménisque interne. Ce ménisque fissuré lors de la rupture du lca mais dont le chirurgien a jugé ne pas toucher pensant qu'il se "soignerait" seul. Une simple IRM de contrôle a mis en évidence une fissure oblique du ménisque interne (ah bah tien...), la même qu'avant l'opération du LCA. C'est pourquoi un dilemme se présente devant moi depuis quelques jours:
1- Me faire opérer pour régler le problème.
2- Attendre la trêve hivernale pour me faire opérer puis ce que quand je joue ça ne me gène pas. Mais risquer que peut être ca s'empire.
3- Ne rien faire, avec un peu de magie ou de chance, il se soignera seul (comme le chir l'avait prédit).
Donc voilà où j'en suis à 9 mois post op. Autrement j'ai retrouvé une force musculaire identique à la jambe non opérée après de longue et intense séance de musculation à la salle de sport qui se poursuive toujours. L'extension permet un verrouillage du genou mais reste inférieur à celle du genou non opéré qui est un peu hyperlaxe, donc rien de bien méchant. La flexion est pratiquement complète mais ne le sera pas avant que le problème de ménisque soit réglé puis ce qu'il provoque un épanchement intra-articulaire...
Affaire à suivre
Encore merci pour ce blog.
Bon courage à tous
Votre réaction
Mon AIMABLE ÉTOURDI CHÉRI,
Cette page n'est pas le forum, pour poser une question à un mou du genou, et obtenir une réponse, va dans le Forum
Prénom (obligatoire)
Ma participation